Droits économiques et sociaux

A propos

Un nouveau programme régional d’EuroMed Droits met l’accent sur les droits économiques et sociaux (ECOSOC), en s’inspirant des travaux importants accomplis par le réseau en Tunisie ces dernières années. EuroMed Droits s’efforce de placer les préoccupations relatives à la justice sociale au cœur de son action.

Les droits économiques et sociaux structurent la vie quotidienne des citoyens des pays d’Europe et du Sud. La négation généralisée de ces droits et les préoccupations relatives à la justice sociale ont déclenché plusieurs soulèvements et mobilisations de masse qui ont eu lieu ces dernières années de part et d’autre de la Méditerranée. La négation de ces droits et ces préoccupations sont alimentées par des politiques économiques et sociales déficientes, des programmes d’ajustement structurel et des mesures d’austérité qui accentuent les inégalités et mettent en péril les droits du travail, des régimes fiscaux régressifs qui compromettent l’aptitude des gouvernements à réunir les ressources nécessaires pour mettre en œuvre les droits économiques et sociaux, une libéralisation accrue du marché, des conflits qui perdurent et le rétrécissement général de l’espace pour la société civile. Le mécontentement à l’égard de l’évolution de la situation socio-économique, le chômage, en particulier chez les jeunes et les femmes, et le manque de responsabilisation et de transparence – qui constituent toutes deux des principes fondamentaux des droits humains – figurent toujours au premier plan des mouvements sociaux et des manifestations qui secouent la région, notamment en Algérie, en Égypte, en France, en Grèce, au Maroc, en Tunisie et dans bien d’autres pays. Les femmes figurent parmi les groupes particulièrement touchés par les réductions des budgets consacrés à la sécurité sociale et aux services sociaux, par la privatisation de services essentiels, et par l’absence de normes du travail ou leur affaiblissement, ce qui se traduit très souvent par des violations de leurs droits économiques et sociaux. Ces évolutions amoindrissent la confiance des citoyens envers leur État régulateur et fournisseur de services essentiels pour la population, ce qui peut, à la longue, porter atteinte à la démocratie. Cette situation exige une plus grande attention et un engagement plus important de la part de la société civile et des défenseurs des droits humains.

EuroMed Droits entend suivre de près les développements politiques et les activités commerciales qui ont des répercussions sur les droits économiques et sociaux dans la région euro-méditerranéenne, proposer des solutions, plaider pour une participation significative de la société civile et des personnes concernées dans le processus décisionnel, et contribuer à une responsabilisation accrue des États par rapport à leurs propres engagements en matière de droits économiques et sociaux. L’action du réseau portera essentiellement sur les répercussions des politiques de l’Union européenne, de ses États membres et des États du sud de la Méditerranée – qui sont tous juridiquement liés par le cadre international des droits économiques et sociaux.

Référent politique du Comité exécutif sur les droits économiques et sociaux : Messaoud Romdhani

Personne-ressource du Comité exécutif sur les droits économiques et sociaux : David Bondia

Responsable du programme : Marion Sandner

Groupe de travail

Le groupe de travail sur les droits économiques et sociaux (ECOSOC) réunit des organisations de défense des droits humains, des mouvements sociaux, des syndicats et d’autres experts des droits économiques et sociaux de la région euro-méditerranéenne. Sa première réunion aura lieu en septembre 2019. Ce groupe de travail vise à permettre aux organisations et aux experts qui en sont membres d’apprendre les uns des autres, de mettre sur pied des activités conjointes pour aborder des préoccupations importantes relatives aux droits économiques et sociaux, et d’accroître le contrôle public ainsi que la participation civile dans la politique économique de la région euro-méditerranéenne. L’action du groupe repose sur quatre domaines d’activité : le travail en réseau et le renforcement des capacités ; le suivi et la documentation ; le plaidoyer et la solidarité. Le groupe de travail se réunira deux fois par an ; ses langues de travail sont l’anglais et le français.

EuroMed Droits s’engage en faveur de l’égalité des genres dans le cadre de sa stratégie d’intégration de la dimension genre.