Algérie : EuroMed Droits pour une transition démocratique respectueuse des droits humains

Algérie, Communiqué de Presse, Justice et Etat de Droit

Lire en:  Anglais  Arabe 

Communiqué de presse

Bruxelles, le 15 Mars 2019

En vue des manifestations pacifiques prévues aujourd’hui à travers toute l’Algérie pour obtenir le départ du président Bouteflika au terme de son mandat actuel, EuroMed Droits rappelle les autorités algériennes au respect de la liberté d’expression et au droit à la manifestation pacifique, garantis par la Constitution Algérienne et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (articles 19 et 21) auquel l’Algérie est un État partie.

Les membres et partenaires d’EuroMed Droits de la LADDH, du SNAPAP, du CFDA et du RAJ considèrent que la feuille de route proposée par le communiqué de la présidence en réponse aux manifestations populaires va à l’encontre de la volonté du peuple. EuroMed Droits soutient les dynamiques de la société civile, qui oeuvrent pour une transition démocratique respectueuse des droits humains et des libertés fondamentales.

« Il ne s’agit que d’un premier pas » a declaré le President d’EuroMed Droit Wadih Al-Asmar à propos de la feuille de route proposée. « La volonté du peuple, seule source du pouvoir et de la souveraineté populaire, est clé. On appelle les Algériennes et les Algériens à la vigilance pour la poursuite de la mobilisation pacifique jusqu’à l’amorce d’un processus de changement démocratique. »