Préoccupation pour l’arrestation du maire de Riace, un modèle d’intégration

Communiqué de Presse, Italie, Migration et asile

Lire en:  Anglais 

Communiqué de presse

Bruxelles, 2 octobre 2018

Le maire du village italien de Riace, Domenico Lucano, à l’avant-garde d’un modèle d’intégration à travers le monde, a été placé en détention provisoire par le procureur de Locri pour aide à l’immigration clandestine.

Il s’agit de l’énième manifestation du système croissant de criminalisation de la solidarité qui, en quelques années, a vu un nombre croissant de mandats d’arrêt à l’encontre d’ONG, d’organisations de la société civile et de particuliers actifs dans le sauvetage de personnes en mer, l’intégration et les politiques d’ouverture à la migration.

EuroMed Droits suivra de près l’évolution de l’affaire de Domenico Lucano et rappelle que les conclusions du juge d’instruction préliminaire soulignent qu’à ce jour, aucun acte criminel vérifiable n’est imputable à l’accusé. C’est pourquoi EuroMed Droits appelle à la vigilance et demande de ne pas sous-estimer les dangers de telles opérations que l’Italie mène contre les personnes migrantes, réfugiées, demandeuses d’asile et toutes les personnes impliquées dans les associations humanitaires et d’intégration soient-elles internationales ou nationales.

Note aux rédacteurs

Depuis 1998, grâce aux efforts de Domenico Lucano, le village de Riace a connu une revitalisation extraordinaire basée sur un modèle novateur d’intégration des migrants dans un système d’économie locale. Ces efforts n’ont pas été inaperçus et M. Lucano a été classé parmi les 50 personnes les plus influentes du monde en 2016, et son modèle a été étudié comme une solution viable pour l’intégration en Europe.

Pour lire en italien, ici