8 mars 2019 – Défendre les droits des femmes en des temps difficiles

DROITS DES FEMMES ET JUSTICE DE GENRE, Jordanie, Suède, Syrie, Turquie

Lire en:  Anglais  Arabe 

Face à l’hostilité actuelle envers les droits des femmes dans la région euro-méditerranéenne et au-delà, EuroMed Droits travaille pour contrer la régression des progrès réalisés en s’opposant activement aux forces qui provoquent cette hostilité.

Espagne


Le 8 mars 2018, des millions de femmes ont envahi les rues de plusieurs villes espagnoles, occupé les espaces publics et mené une grève de 24 heures pour dénoncer la discrimination sexuelle, la violence domestique et l’écart salarial. Cette action, qui a marqué un point culminant, est née d’un mouvement féministe qui ne cesse de croître en Espagne depuis 2008. Ce mouvement trouve son origine dans la crise économique et les réformes législatives visant à reprendre les acquis obtenus par le mouvement de femmes, comme le droit à l’avortement, qui a fait l’objet d’une tentative de révocation en 2014. Apprenez-en davantage sur ce mouvement grandissant en Espagne ainsi que sur les défis auxquels il continue de faire face dans cette vidéo avec notre membre espagnol, l’organisation SUDS.

Suede


Le 21 janvier, le groupe d’experts sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) – le mécanisme de suivi de la Convention d’Istanbul – a publié son premier rapport sur la mise en œuvre suédoise de la Convention. Dans son rapport, le GREVIO salue les dirigeants suédois qui ont su placer l’égalité des genres en tête de leurs priorités politiques nationales et internationales et inscrire l’élimination de la violence à l’égard des femmes et de la violence domestique dans la problématique de l’égalité des genres. Il fait également remarquer un certain nombre de questions pour lesquelles des améliorations s’imposent, notamment en ce qui concerne l’attention portée aux femmes victimes de discrimination intersectionnelle, par exemple les femmes handicapées ainsi que les Samis et les Roms en Suède. Pour lire le rapport du GREVIO dans son intégralité (en anglais), cliquez ici.

Jordanie

En Jordanie, une réflexion est actuellement engagée au sein du Parlement au sujet de certains amendements de la loi provisoire de 2010 régissant le statut personnel, qui pourraient consolider les droits des femmes dans les affaires civiles et familiales. Plusieurs amendements ont été apportés par la Chambre basse en décembre 2018, mais sans tenir compte d’un grand nombre de revendications du mouvement des femmes. Les points les plus vivement contestés concernent l’âge légal du mariage et les questions d’égalité successorale. Pour en savoir plus sur la situation actuelle de la justice de genre et la législation en Jordanie, notamment la loi sur le statut personnel (p. 17-20), consultez le dernier rapport du PNUD, d’UNWomen, de l’UNFPA et de la CESAO (en anglais).

Palestine

L’Autorité palestinienne procède actuellement à la dernière phase de préparation d’un projet de loi sur la violence en milieu familial, intitulé le « projet de loi sur la protection de la famille ». Dans ce contexte, le Centre d’aide légale et de conseil pour les femmes (WCLAC), membre palestinien d’EuroMed Droits, souligne à quel point il est important que cette loi soit avant tout préventive et protectrice, ces deux aspects étant fortement négligés dans la législation actuelle qui privilégie les poursuites et les sanctions pour les actes déjà commis. Pour en savoir plus sur les activités du WCLAC en matière de prévention et de lutte contre la violence à l’égard des femmes en Palestine, cliquez ici (uniquement en arabe)

Turquie

En Turquie, la première audience dans l’affaire de Şule Çet a eu lieu le 6 février. Cette jeune femme de 23 ans aurait été violée puis assassinée en étant poussée du 20e étage d’un immeuble de bureaux à Ankara en mai 2018. Cette affaire, qui a outragé plusieurs millions de personnes et fait de Şule Çet un hashtag et un symbole pour les groupes de défense des droits des femmes, fait partie des nombreux féminicides très médiatisés qui ont affligé la Turquie ces dernières années. Si la Turquie figure parmi les premiers États membres du Conseil de l’Europe à avoir ratifié la Convention d’Istanbul, la violence à l’égard des femmes ne préoccupe toujours guère les autorités de ce pays. Rien qu’en janvier 2019, 43 femmes ont été assassinées en Turquie. Pour en savoir plus sur la situation de la violence à l’égard des femmes en Turquie, consultez le dernier rapport de suivi du GREVIO sur la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul par la Turquie (en anglais).

Syrie

Alors que le conflit en Syrie entame sa huitième année, il disparaît de plus en plus de l’attention du public, en raison du cessez-le-feu précaire et du calme relatif dans certaines régions du pays. Dans le même temps; la situation et le statut juridique des réfugiés syriens au Liban et dans d’autres pays voisins se compliquent de plus en plus. On observe en effet des taux élevés de pauvreté et d’extrême pauvreté ainsi qu’un manque de protection juridique. Si la violence à l’égard des femmes dans le contexte du conflit, notamment la violence contre les Syriennes réfugiées au Liban, est largement documentée, l’incidence de la condition de réfugié sur la violence en milieu familial est restée, jusqu’à récemment, un problème qui n’était pas suffisamment dénoncé. Vous pouvez maintenant en savoir plus sur ce sujet dans le dernier rapport (lien) publié par Urnammu, partenaire d’EuroMed Droits.