105e session de la Conférence internationale du Travail: les violations des droits des travailleurs en Algérie passées sous silence? (actualisation)

Fiche technique, Policy Brief, Rétrécissement de l'espace de la société civile

Lire en:  Anglais 

En dépit des rapports et notes documentant régulièrement l’intensification de la répression à l’encontre des syndicalistes indépendants en Algérie, il semblerait que l’Organisation internationale du travail (OIT) n’examinera pas le cas de l’Algérie dans le cadre de la 105e session de la Conférence internationale du Travail (du 30 mai au 10 juin 2016).

EuroMed Droits a publié de nombreux rapports et notes d’analyse qui détaillent comment les autorités algériennes procèdent à une répression de plus en plus sévère à l’encontre des syndicalistes indépendants et entravent la création de syndicats autonomes par le biais de partiques abusives, en et ce en totale violation des conventions internationales de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), notamment la Convention n°87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical, ratifiée par l’Algérie.

A cette occasion, EuroMed Droits a actualisé sa note intitulée:Violations des libertés syndicales et harcèlement des syndicalistes autonomes en Algérie (publiée à l’origine en 2014)

Lire la note actualisée ici