COVID-19: les Marocain·e·s à Ceuta et Melilla doivent pouvoir rentrer !

Communiqué de Presse, Maroc / Sahara Occidental

Lire en:  Arabe 

Quelques centaines de citoyen·ne·s marocain·e·s, dont une forte proportion de femmes vivant seules avec leur·s enfant·s, se rendent chaque jour dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla pour aller travailler. La fermeture des frontières décidée par le Maroc pour lutter contre l’épidémie de COVID-19 empêche ces citoyen·ne·s de rentrer pour se confiner auprès de leur famille.

EuroMed Droits et ses organisations membres marocaines demandent aux autorités du Maroc de mettre fin à cette situation dramatique et d’autoriser le passage des citoyen·ne·s marocain·e·s actuellement bloqué·e·s dans les villes de Ceuta et Melilla, d’autant que les citoyen·ne·s espagnol·e·s présent·e·s au Maroc ont pu, eux, rentrer en Espagne.

Une telle autorisation ne requerrait pas une logistique importante. Des mesures de quarantaine ont déjà été mises en place par le Maroc pour d’autres ressortissant·e·s rapatrié·e·s (de Chine notamment) et peuvent être répliquées pour permettre de réunir ces personnes, dont beaucoup de familles monoparentales, avec les leurs, tout en assurant la sécurité sanitaire au Maroc afin de protéger les citoyen·ne·s les plus vulnérables.