Arrestation d’avocat.e.s et de militant.e.s des droits humains en Égypte

Communiqué de Presse, Egypte, Rétrécissement de l'espace de la société civile

Lire en:  Anglais 

Communiqué de Presse

Bruxelles, 2 novembre 2018

EuroMed Droits est extrêmement préoccupé par l’arrestation de 19 avocat.e.s et militant.e.s des droits humains en Égypte lors d’une série de rafles des forces de sécurité le 1er novembre. Huda Abdelmonem, défenseure des droits humains et ancienne membre du Conseil national des droits humains égyptien, fait partie des personnes arrêtées.

Nous exprimons notre solidarité avec la Coordination égyptienne pour les droits et libertés (ECRF), qui a annoncé la suspension de ses activités pour une durée indéfinie afin de protester contre la campagne d’arrestations menée ce jeudi. Son directeur exécutif, Ezzat Ghoneim, est porté disparu depuis septembre, alors que sa détention provisoire aurait dû prendre fin à la suite d’une décision judiciaire dans le dossier 441/2018.

EuroMed Droits relaye l’appel lancé par ECRF au Conseil national des droits humains pour qu’il réagisse d’urgence à cette attaque flagrante contre la communauté des défenseur.e.s des droits humains et ceux qui défendent les droits du peuple égyptien de manière pacifique au cours de la pire crise des droits humains connue dans l’histoire récente du pays.

Nous regrettons que, dans ce contexte, un comité d’association UE-Égypte se tienne au Caire le 8 novembre, dans le cadre de la coopération bilatérale renforcée de l’Union européenne avec l’Égypte.
Nous exhortons l’Union européenne et ses États membres à ne pas gâcher cette occasion de demander la libération des détenu.e.s par le biais de canaux publics et privés et à adopter une position de principe en faveur de la démocratie et des droits humains.

Précisions sur le contexte

Ezzat Ghoneim et Azzouz Mahgoub de la Coordination égyptienne des droits et libertés ont été portés disparus en septembre 2018.

Les personnes détenues le 1er novembre 2018 sont Hoda Abdelmoniem, Mohamed Abu Horira, Aisha Al-Shater, Samia Nassif, Sahar Hathut, Riwaya Al-Shafai, Alia Ismail, Iman Al-Qadi, Marwa Ahmad Madbouli, Baha Oda, Shadi Abu Al-Nagha, Tareq Al-Sakawy, Ahmed Al-Hadhbi, Mohamed Al-Ahadhbi, Ismail Shahat, Salwy Abdel Karim, Osama Ibrahim et Ibrahim Ata.