ISRAEL/TPO: 50 ans d’occupation… et ça continue

Israel / TPO, Rapport

Lire en:  Anglais 

Le 2 juin, EuroMed Rights a organisé une conférence de presse à Bruxelles: « Israël et OPT: 50 ans d’occupation, 50 ans d’impunité ».

Au cours de l’événement, des extraits de films présentant la vie quotidienne des Palestiniens ont été projetés. Ces derniers ont été produits par les organisations membres israéliennes et palestiniennes qui composent le panel. Elles étaient accompagnées du président de EuroMed Rights Michel Tubiana et du directeur des droits de l’homme de l’action extérieure européenne (EEAS), Marc Giacomini.

Hagai El-Ad, de B’Tselem (Israël) a soutenu que « l’oppression d’un peuple par un autre est violence, une violence étatique organisée par Israël chaque jour, pour chaque seconde de ces 50 dernières années ». Il a déploré le fait qu’Israël « reste une démocratie aux yeux du monde. »

« L’Europe assume une responsabilité unique pour la sécurité des Israéliens, mais elle ne peut pas être la justification de l’oppression des Palestiniens. En fait, [c’est] la base de notre insécurité ». Il a souligné que « prendre position contre l’occupation n’est pas anti-israélien, prendre position contre l’occupation est pour l’avenir des Palestiniens, c’est pour l’avenir des Israéliens, c’est pour la justice ». Ecoutez son discours ici (en anglais).

Shawan Jabarin, d’Al-Haq (Cisjordanie) s’est adressé au public: « les Palestiniens n’ont pas inventé la Convention de Genève, ils n’ont pas inventé les traités relatifs aux droits de l’homme, vous les avez inventé. Pourriez-vous s’il vous plaît agir selon ces obligations? « , Il a souligné le fait qu’un Palestiniens sur deux a moins de 17 ans. « Quel message voulez-vous envoyer à ces personnes? », A-t-il demandé. « Faut-il leur dire qu’il n’y a pas de justice, et que personne ne peut les aider? »

Israël est le seul État qui a une politique officielle de démolition de maisons pour raisons punitives. Il a ajouté que cette politique envoie « les gens dans la rue sans-abri, ils n’ont rien à perdre, vous avez tué leur bien-aimé et démoli leur maison ».

Pour lui, il n’y a qu’une seule solution: «rendre cette occupation coûteuse et prendre des mesures conformément au droit international». Il a continué en disant que si un État ou un individu enfreint la loi et qu’il commet des crimes, il doit être tenu pour responsable de ses actes. Ecoutez son discours ici (en anglais).

Mahmoud Abu Rahma, d’Al Mezan (Gaza). Gaza est la région la plus densément peuplée dans le monde avec plus de 5 000 habitants / km2, elle « […] a célébré la naissance du 2 millionième enfant cette année ».

La population de Gaza augmente, mais les ressources diminuent et des besoins très urgents apparaissent notamment dans les soins de santé. Cette année célèbre également les 10 ans du blocus de la bande de Gaza à cause de ce que Mahmoud Abu Rahma prétend être « un faux prétexte de sécurité ». Selon lui, l’objectif d’Israël est «d’isoler Gaza de la Cisjordanie afin de détruire tout contact au sein du peuple palestinien» ».

«Je ne veux pas que nos enfants vivent toute leur vie sous l’occupation et que les enfants plus jeunes vivent toute leur vie sous la clôture et l’isolement et qu’ils grandissent et vivent uniquement dans un environnement de désespoir et de violence», at-il conclu. Ecoutez son discours ici (en anglais).

Lisez notre fiche informative.