Résolution du Parlement européen sur l’Algérie : un an après

Algérie, Droits économiques et sociaux, Lettre Ouverte, Résolution du Parlement européen, Rétrécissement de l'espace de la société civile

Lire en:  Anglais  Arabe 

LOGOS-Lettre-Algérie

Il y a tout juste un an, le 30 avril 2015, le Parlement européen adoptait la première résolution sur l’Algérie depuis plus d’une décennie. EuroMed Droits, la FIDH, SOLIDAR et l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT), dans le cadre de l’Observatoire pour la Protection des Défenseurs des Droits de l’Homme, saluaient cette résolution appelant notamment les autorités algériennes à « assurer la sûreté et la sécurité des militants de la société civile et des défenseurs des droits de l’homme ainsi que leur liberté à poursuivre leurs activités pacifiques légitimes ».

Depuis lors, nous interpellons régulièrement les autorités algériennes et européennes à s’assurer de la mise en œuvre des recommandations émises par cette résolution. Mais face à une situation qui se détériore, un an après, nous aimerions obtenir de la part des autorités européennes, des informations sur les mesures concrètes prises par l’Union européenne pour mettre en œuvre ces recommandations. Voici les courriers que nous venons d’adresser à Mme Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, et M. Martin Schulz, Président du Parlement européen.

Sur le sujet : Vidéo de Aïssa Rahmoune, membre de la Ligue Algérienne de Défense des Droits Humains (LADDH)