L’Impunité Tue ! Non aux violences racistes contre les migrants et les réfugiés au Maroc

Communiqué de Presse, Impunité/Responsabilité, Maroc / Sahara Occidental, Migration et asile, Procès Equitable, Rétrécissement de l'espace de la société civile

Lire en:  Anglais 

Les autorités marocaines doivent faire cesser l’impunité qui entoure les violences et les crimes racistes contre les migrants et les réfugiés, et respecter leurs droits garanties en droit national et international.

Suite à une attaque contre des migrants à Tanger le 30 août 2014, un homme de 26 ans est mort et plusieurs ressortissants sub-sahariens ont été blessés. 27 personnes ont ensuite été arrêtées alors qu’elles manifestaient pacifiquement pour dénoncer ces événements tragiques et ont été reconnues coupable d’avoir  participé à une « manifestation non déclarée »en l’espace de 3 jours seulement.

Dix-neuf d’entre elles ont été expulsées tandis que le reste du groupe était détenu de façon arbitraire au sous-sol de l’aéroport de Casablanca, et ce en violation totale des garanties procédurales existantes. Grâce à une mobilisation des associations, elles ont par la suite été relâchées après une grève de la faim.

Par ailleurs, le 16 Septembre, 25 migrants sub-sahariens ont été arrêtés et 11 ont d‘ores et déjà été expulsés, au mépris de leur droit à un recours effectifs et aux garanties procédurales.

Le REMDH exprime sa vive inquiétude concernant le non-respect du droit à la liberté de réunion et du droit à un procès équitable. Il déplore les arrestations arbitraires, les expulsions et la privation de liberté de ces personnes au mépris des garanties procédurales inscrites en droit national et international.

Le REMDH dénonce également les violences meurtrières qui visent les migrants(tes) en toute impunité et regrette que, malgré la couverture médiatique importante de ces événements, les autorités n’aient ni pris publiquement position condamnant ces agressions, ni entrepris d’y mettre un terme.

Cet épisode tragique s’ajoute aux nombreux autres exemples de violences à l’encontre des étrangers au Maroc. Les agressions contre les migrants et les réfugiés, en augmentation depuis plusieurs mois, ont atteint des proportions alarmantes. Six migrants sont morts depuis l’année dernière, selon l’Association Marocaine des Droits de l’Homme (AMDH).[1]

Alors qu’une stratégie nationale sur l’immigration et l’asile vient d’être annoncée qui appelle à une meilleure intégration de la communauté migrante, le REMDH appelle les autorités marocaines à réagir rapidement à ces événement afin d’envoyer un signal fort que les crimes racistes et la xénophobie ne peuvent être tolérées.

[1]http://www.amdh.org.ma/fr/communiques/sit-in-halt-racisme