Webinaires: l’état des droits humains après la pandémie

Droits des Femmes et Justice de Genre, Droits économiques et sociaux, Migration et asile, Rétrécissement de l'espace de la société civile

Lire en:  Anglais  Arabe 

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence les inégalités structurelles, politiques, économiques et sociales de nos sociétés. Les problèmes préexistants au COVID-19 tels que le droit des personnes migrantes, l’accès à la santé, la violence contre les femmes, les discriminations – des problèmes déjà insuffisamment pris en compte par les gouvernements – ont été exacerbés par les réponses à la pandémie (ou l’absence de réponse). Les organisations de la société civile demandent que soient reconnue la gravité de la situation. Ils appellent les gouvernements à réagir en apportant des changements structurels significatifs sur le long terme.  

Dans cette série de quatre webinaires, EuroMed Droits invitera des experts issus de la société civile pour mettre en évidence l’impact qu’a eu la pandémie sur les droits humains dans la région euro-méditerranéenne. Et plus important encore, alors que la région apprend à vivre avec les conséquences de cette crise, nous nous interrogerons sur les prochaines étapes pour les droits humains.  


Confinées avec la violence sexiste: l’autre pandémie

Ce webinaire est désormais terminé. Cliquez ici pour visionner la vidéo (en français).

La crise du COVID-19 a provoqué une augmentation des cas de violence domestique et de violences perpétrées contre les femmes en situation de vulnérabilité dans le monde entier. Dans de nombreux pays d’Europe et de la région MENA, la réponse initiale de l’État s’est montrée aveugle aux risques genrés du confinement.  

Les femmes rendues vulnérables par le contexte économique, politique et social, tout comme les femmes demandeuses d’asile actuellement dans les camps de rétention, risquent davantage de subir des violences dans une crise telle que celle du COVID. A cet égard, le piètre bilan des États euro-méditerranéens peut constituer une forme de violence à l’égard de ces femmes. Les organisations de défense des droits des femmes, qui assurent pour la plupart des missions de protection, de conseil et de soins apportés aux femmes victimes, ont dû intensifier leurs efforts, réfléchir de manière innovante et surtout prendre des risques. Elles l’ont fait dans un contexte politique difficile et avec un budget limité.   

Dans ce webinaire, nous examinerons les multiples leçons à tirer de la crise en ce qui concerne les violences contre les femmes. Comment mieux protéger toutes les femmes ? Qui pour assurer un système efficace de prévention et de protection ? Et quelles sont les responsabilités des États ?

Nous accueillerons : Amina Lotfi de l’Association Démocratique des Femmes du Maroc, Youad Ben Rejeb de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates, Dominique Guillien-Isenman de la Fédération Nationale Solidarité Femmes (France) et Anitta Kynsilehto de l’Institut de Recherche pour la Paix de l’Université de Tampere en Finlande.

La deuxième vague de la crise sera-t-elle sociale ?

Ce webinaire est désormais terminé. Cliquez ici pour visionner la vidéo (en anglais).

La crise sanitaire actuelle révélé une fois de plus les vulnérabilités de nos sociétés et les faiblesses dnos secteurs publics. Des filets de sécurité sociale inégaux et insuffisants, ainsi que des services de santé sous-financés et exclusifs sont le résultat d’années d’austérité et de programmes de réforme économique

Le COVID-19 a exacerbé les effets néfastes de ces politiques économiques sur certains groupes. En conséquence, certains groupes de la région euro-méditerranéenne ont été plus durement affectés que d’autres, et risquent d’être plus désavantagés encore en raison de la pandémie. Cette dernière ouvre la voie à une nouvelle crise économique. Comment pouvons-nous nous assurer de ne pas répéter les erreurs du passé, en particulier les effets néfastes sur les droits humains qui ont fait suite à la crise de 2008 ?   

Les manifestations revendiquant plus de justice sociale, interrompues suite à la crise sanitaire, reprennent aujourd’hui à travers la région : à quels risques seront confrontés les mouvements réclamant plus de justice sociale dans l’après COVID-19 ?

Modérateur : Messaoud Romdhani, EuroMed Droits

Intervenant.e.s :

  • Mahinour El-Badrawi, Centre pour les Droits Economiques et Sociaux (CESR)
  • Josiane Noun, Centre Libanais pour les Droits Humains (CLDH)
  • Maria Pia Sacco, Association Internationale du Barreau (IBA)
  • Mounir Hassine, Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES)

COVID-19, droits des migrant.e.s et réponses des gouvernements dans la région euro-méditerranéenne 

Ce webinaire est désormais terminé. Cliquez ici pour visionner la vidéo (en anglais).

Des deux côtés de la Méditerranée, la crise a révélé l’urgence de régulariser le statut légal et administratif des migrant.e.s, des demandeur.se.s d’asile et des réfugié.e.s. L’accès complet à leurs droits sociaux y compris au droit à des soins de santé adéquats, au droit au logement et au droit à la sécurité sociale doit être assuré. 

Étant donné les limitations (voire l’absence) de réponse des gouvernements et bien souvent leur seul focus sur la remise en marche de l’économie et du marché du travail, les organisations de la société civile et plusieurs acteurs nationaux et internationaux ont lancé de nombreux appels, demandes, campagnes et mesures concrètes pour que la régularisation et la protection sociale des migrant.e.sdemandeur.se.s d’asile et des réfugié.e.s à travers la région euro-méditerranéenne. 

Modératrice : Radostina Pavlova – Center for Legal Aid Voice in Bulgaria

Intervenant.e.s :

  • Linda Alkalash – Tamkeen Jordan
  • Sergio Bassoli – Confédération Italienne Générale du Travail (CGIL)
  • Romdhane Ben Amor – Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES)
  • Bettina Gambert, UNHCR Morocco

Qui prend soin  ? Les femmes au cœur de la réponse au COVID-19 

Ce webinaire aura lieu le 24 juin à 17h00 CEST. Ce webinaire sera disponible en arabe et en anglais.

Ce webinaire est désormais terminé. Cliquez ici pour visionner la vidéo (en anglais).

Au plus fort de la crise du COVID-19, les femmes ont porté sur leurs épaules l’essentiel du travail de soins, rémunérées en tant qu’infirmières ou médecins ou à titre gracieux sous la forme de leurs responsabilités familiales. Au niveau mondial dans le secteur de la santé, 70% des emplois sont tenus par des femmes. Avant le confinement, les femmes passaient déjà en moyenne 4,1 heures de plus que les hommes à accomplir les tâches ménagères. Le confinement a inévitablement fait empirer cette situation. 

Dans la région euro-méditerranéenne, nos systèmes économiques bénéficient grandement du travail non-rémunéré ou sous-rémunéré des femmes. Par ailleurs, dans certains pays où les familles les plus aisées confient ce travail de soins à des travailleuses domestiques, bien souvent des migrantes ou des femmes de couleur, la crise du COVID-19 a eu un impact critique en mettant ces femmes au chômage sans accès au filet de la sécurité sociale. 

Dans ce webinaire, nous tirerons les leçons relatives aux problèmes des soins et de l’économie mis en lumière par cette crise. Nous nous interrogerons sur les réponses à apporter pour assurer que les services de soins soient appréciés et partagés de manière équitable par tous. 

Modération: EuroMed Droits
Intervenant.e.s:
– Janet Veitch, Women’s Budget Group, Royaume-Uni
– Susana Pavlou, Institut Méditerranéen pour les Etudes de Genre, Chypre
– Nabil Abdo, Oxfam International, Bureau ANMO