Appel pour le respect des engagements internationaux incombant à la Tunisie et pour l’instauration d’un système d’asile

Communiqué de Presse, Migration et asile, Tunisie

Lire en:  Anglais 

Tunis le 4 juin 2019

EuroMed Droits et les organisations signataires renouvellent leur soutien aux organisations qui ont déjà manifesté leurs plus profondes inquiétudes quant à la situation de blocage qui sévit au large de Zarzis qui s’inscrit dans un contexte politique plus large à savoir, l’absence d’un véritable système d’accueil en Tunisie et la négation manifeste des droits des personnes migrantes en situation de vulnérabilité.
L’absence d’un système pérenne et inclusif en matière d’accueil et de gestion des demandeurs d’asile et autres rescapés en situation de vulnérabilité extrême se pose avec une certaine acuité en raison des atermoiements constatés, une fois de plus, pour le secours et l’assistance aux 75 rescapé.e.s. (64 Bangladais, 9 Egyptiens, un Marocain et un Soudanais, dont 32 mineurs non accompagnés), actuellement à bord du navire Maridive 601. Ce constat de carence s’est vérifié également pour la gestion de la situation des 40 rescapés recueillis par le Sarost 5 (juillet 2018) qui ont erré 5 jours durant en mer et enfin autorisés à débarquer après deux semaines d’attente.

Les solutions précaires et partielles préconisées, au cas par cas, par les Autorités Tunisiennes et les Organisations Internationales et l’augmentation prévisible du nombre de migrants et de demandeurs d’asile qui fuient la situation en Libye, surtout à partir du dernier trimestre de 2018, font courir de graves dangers à des personnes déjà vulnérables. Cette situation est en violation de tous les textes juridiques internationaux pertinents en la matière et notamment le droit de la mer et l’assistance aux personnes en détresse.

Aujourd’hui encore, les autorités compétentes n’ont autorisé qu’une aide humanitaire minime aux naufragés toujours à bord de l’embarcation, faisant craindre une prolongation de cette situation indigne d’un pays démocratique, comme ce fut le cas en juillet 2018.

EuroMed droits et les organisations signataires appellent à autoriser le débarquement immédiat de ces 75 rescapé.e.s au port de Zarzis pour une prise en charge médicale et humanitaire urgente. Ils appellent également les des Autorités Tunisiennes et les Organisations Internationales compétentes à agir avec la plus grande diligence au bénéfice de ces rescapé.e.s (assistance médicale, logement, accompagnement psychologique, examen rapide des demandes d’asile…). Ils appellent également au respect des données personnels et des droits de l’enfant dans le traitement médiatique de l’affaire.

Ils réitèrent en outre leur appel pressant pour :

– L’adoption d’un système national d’accueil pour les demandeurs d’asile et les réfugiés, conformément aux obligations internationales ;

– Un engagement des Autorités tunisiennes pour élaborer une stratégie durable de gestion humanitaire et une coordination effective avec les autres acteurs concernés par le dispositif de protection internationale en instaurant un mécanisme de communication transparent ;

– L’inclusion des différentes composantes de la société civile tunisienne pour une concertation conjointe pour combler les lacunes rencontrées dans la gestion de la migration en Tunisie ;

– La mise en place d’un mécanisme adéquat de protection pour les mineurs, dont le point focal pourrait être la délégation régionale pour la protection de l’enfance ;
– Le rappel des obligations internationales incombant à la Tunisie en concertation avec l’OIM, le HCR et le Croissant Rouge tunisien pour mettre en place un plan de gestion des urgences transparent et véritablement durable.

Organisations signataires :

Ligue Tunisienne des droits de l’Homme (LTDH)

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES)

Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme (CRLDHT)

Le Centre de Tunis pour la Migration et l’Asile (CETUMA)

Beity

L’association tunisienne de défense des droits de l’enfant (ATDDE)

Association citoyenneté et libertés (ACL)

Association Pour les Etudes sur La Population, La Migration Et La Société (ASPOMIS)

Association pour la Leadership et le Développement en Afrique (ALDA)

Collège Méditerranéen pour la Recherche Scientifique (CMRS)

Citoyenneté, Développement, Cultures et Migrations des deux Rives (CDCMIR)

Tunisian Association for Management and Social Stability (TAMSS)