Danemark

A propos

Danemark

Le Danemark soutient et défend depuis longtemps le respect des droits humains. Au fil du temps, les différents gouvernements se sont concentrés sur des problématiques telles que la liberté d’expression et de religion, l’élimination du racisme, les droits de l’enfant, la torture et, plus récemment, la responsabilité sociale des entreprises (RSE).

En 1987, le parlement danois a créé le Centre danois pour les droits de l’Homme (Danish Centre for Human Rights), qui est par la suite devenu l’Institut danois pour les droits humains (en danois : Institut for Menneskerettigheder).

En tant que membre des Nations Unies, le Danemark a adopté une série de traités relatifs aux droits humains, tels que ceux en faveur de l’abolition de la torture et du renforcement des droits des personnes souffrant d’un handicap. Le Danemark a également adopté une série d’instruments européens sur les droits humains, dont la Convention européenne des droits de l’Homme et le texte instituant la Cour européenne des droits de l’Homme. En 2014, le Danemark a ratifié la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul). Les femmes au Danemark sont toutefois toujours confrontées à la violence, y compris la violence sexuelle. Fin 2014, le gouvernement danois a décidé de ne pas intégrer un éventail de conventions internationales dans le droit danois et la loi sur les étrangers, afin d’adopter des politiques migratoires plus restrictives.