Algérie

EuroMed Droits travaille à la mise en place d’une solidarité internationale avec les défenseurs.ses des droits humains algérien.ne.s et au renforcement de la coordination et de la coopération entre les membres et les partenaires au travers d’actions communes. Le programme se centre en particulier sur les questions suivantes : liberté d’expression, rassemblement pacifique, médias, droits des femmes, disparitions forcées, État de droit et droits des syndicalistes.

Les publications les plus récentes d’EuroMed Droits sur l’Algérie et la liste des organisations membres liées à ce programme sont disponibles sur le côté droit de cette page.

 

Résultats récents

En 2021, EuroMed Droits a continué d’axer sa mission en Algérie sur le renforcement de la collaboration entre ses membres et les acteurs de la société civile concernés dans le pays, ainsi que sur la création de relations de travail avec d’autres ONG internationales.

Dans le cadre de l’Examen périodique universel (EPU) des Nations Unies, les membres et partenaires algériens d’EuroMed Droits ont collaboré afin de préparer un rapport conjoint de la société civile pour l’EPU 2022 de l’Algérie, et ce malgré une pression du gouvernement de plus en plus intense sur les organisations de la société civile. De la même façon, des membres d’EuroMed Droits ont collaboré avec des ONG internationales en vue de publier des déclarations en faveur de différent·e·s défenseur·se·s victimes d’attaques. En mai, 82 organisations de la société civile ont envoyé une lettre commune aux États membres des Nations Unies en amont de la 47e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies afin de dénoncer la situation des droits humains en Algérie.

Tout au long de l’année et malgré les restrictions liées au COVID19, EuroMed Droits a aidé ses membres et partenaires algériens à mener des activités de plaidoyer auprès d’institutions européennes. Le 6 décembre 2021, la division algérienne du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) a sollicité une réunion en ligne avec des membres algériens d’EuroMed Droits afin d’obtenir des informations de première main sur la situation des droits humains et des valeurs démocratiques dans leur pays.

Le 28 juin, juste après les élections législatives algériennes du 12 juin, la présidente de la sous-commission « droits de l’Homme » du Parlement européen a invité des organisations de la société civile algérienne et des militant·e·s algérien·ne·s expatrié·e·s à participer à une réunion en ligne sur la situation des droits humains en Algérie en amont d’une session en ligne de la sous-commission qui avait lieu le 13 juillet.